Naples Le président Aurelio De Laurentiis a exposé ses idées pour le football italien, notamment "nettoyer" les stades des hooligans et amener le gouvernement à réduire la Serie A, car "seuls 6 à 8 clubs" maintiennent les autres à flot.

Le patron s'est exprimé aujourd'hui devant le Sénat dans le cadre d'une évaluation générale sur la manière de transformer et de réorganiser le monde du Calcio, alors que la Lega Serie A, la FIGC et le Ministre des Sports sont en désaccord sur la manière de progresser.

Alors que la FIGC et plusieurs grands clubs avait poussé à réduire la Serie A de 20 équipes à 18 afin d'économiser de l'argent et d'éviter que le calendrier ne devienne insoutenable, la majorité des équipes ont rejeté toute discussion.

« Je suis désolé de souligner que les politiciens en général pensent que le gouvernement ne devrait pas s'intéresser aux éléments économiques du football. Ou plutôt, ils pensent que le gouvernement ne peut pas créer les conditions nécessaires pour éliminer les milliards de dettes que le football accumule chaque année. dit De Laurentiis.

« Nous ne demandons pas d'argent, seulement des modifications législatives qui permettent à notre secteur de retrouver de l'énergie économique et financière.

"Pendant le chaos total, nous avons permis à la Serie A de passer de 16 équipes en 1986 à 18 puis 20, mais les matches passeront à 75-80 pour la saison prochaine. Les joueurs seront épuisés et ne pourront tout simplement pas maintenir ce rythme d’une saison à l’autre.

« Les revenus ne sont pas non plus proportionnés à la quantité d'énergie gaspillée, là où seules les institutions du football apporteront home un résultat économique, en s'appuyant sur nos épaules et nos investissements.

"La Lega Serie A n'aura jamais la force de réduire le nombre de clubs, le gouvernement doit donc le faire et décider qu'il doit y avoir X et non Y nombre de clubs en Serie A, car les revenus ne peuvent pas justifier son existence.

« Cette Ligue est portée par six, au maximum huit clubs, et le gouvernement doit en prendre conscience. Le reste n'est que du remplissage. Nous voulons que le gouvernement stabilise le vote en faveur de ces six ou huit clubs qui sont décisifs pour la constitution d'une ligue, car sinon elle ne tiendrait pas debout.

« Nous ne pouvons pas laisser ces six ou huit clubs continuer à accumuler des dettes. Naples a clôturé avec un positif de 83 M€, mais avec quelle lutte ? Nous ne pouvions pas investir dans le stade, dans le centre de formation.

"Avec ces six ou huit clubs, nous pourrions créer une structure économique de championnat qui profiterait également aux petits clubs, mais ils doivent nous faire confiance plutôt que de créer des obstacles pour une miette ici et là."

Les stades exigent de De Laurentiis

De Laurentiis expose également son point de vue sur la manière de résoudre le problème de longue date des stades, où les formalités administratives ont rendu presque impossible pour les clubs d'investir dans la construction de nouvelles arènes ou même dans la restructuration de celles existantes.

Cependant, la déclaration du patron de Naples ne sera probablement pas appréciée par certains fans.

« Afin d'investir dans les stades, nous devons également procéder à un « nettoyage » des supporters. En Angleterre, les hooligans ont été expulsés. Nous avons des supporters qui conditionnent la situation et dictent leurs propres lois.

« Quand j'ai posé le problème aux politiques, on m'a dit : écoutez, les supporters vont au stade et nous ne pouvons pas les gouverner, car ils représentent des votes. C'est un signe de faiblesse de la part de l'Etat, cela revient à autoriser la délinquance dans le stade parce qu'ils considèrent que c'est leur territoire. C'est inconcevable », a ajouté De Laurentiis.

2 réflexions sur « De Laurentiis : 'Le gouvernement doit réduire les clubs de Serie A' »
  1. Écoutez ce dictateur ! L'ADL tente de se débarrasser des Ultras ! Bonne chance au cinéphile !
    C'est le gars qui a limogé Spalletti après avoir remporté à Naples son premier titre depuis des années ! Clown.

  2. ADL est l'exemple parfait d'un homme qui pense que tout autour de lui est B>S>, les fans de football sont des déchets, et un véritable portrait d'une philosophie nazie dans le monde du football !

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *