Il Corriere dello Sport prévient Daniele De Rossi que RomeLa saison de "va changer" après un match nul 0-0 contre Lecce, en difficulté, lundi.

Les Giallorossi ont été tenus en échec 0-0 par Lecce au Stadio Via Del Mare lundi, permettant Bologne pour accroître leur avance à la quatrième place. L'équipe de Thiago Motta compte désormais cinq points d'avance sur la Roma au classement de Serie A.

"La saison de la Roma va sûrement changer à partir de maintenant", a écrit le journaliste Marco Evangelisti sur Il Corriere dello Sport mardi.

« Les Roms couraient aussi vite qu'un train, mais ils verront bientôt par les fenêtres Lazio, Udinese loin, Bologne, Naples, Juventus et Atalanta, sans parler des matchs de Ligue Europa avec AC Milan. »

Evangelisti a poursuivi en disant que la Roma n'a pas beaucoup de "certitudes" et qu'un calendrier de matches relativement simple a aidé les Giallorossi à s'adapter à un nouvel entraîneur après le limogeage de Mourinho en janvier.

« De Rossi a même essayé d'entraîner la Roma comme une équipe de haut niveau. Gardez l'adrénaline basse en première mi-temps et essayez de tirer le meilleur parti de la baisse d'intensité de Lecce en seconde période. Cependant, son équipe n’est pas assez mature ni assez grande pour changer de rythme de manière convaincante. De plus, les difficultés au milieu de terrain et en défense ne sont pas un bon point de départ compte tenu des tâches à venir. Leao n'hésitera pas comme l'a fait Piccoli. Les Koopmeiners ne le manqueront pas comme Dorgu.

Le journaliste a écrit qu'après les débuts convaincants de De Rossi en Serie A et en Ligue Europa, Leandro Paredes et Angeliño ont recommencé à être incohérents, Lukaku n'a pas réussi à montrer "la force qui le rend irremplaçable dans notre ligue" tandis que Tommaso Baldanzi "continue de faire des promesses qu'il ne peut pas garder."

Seul Mile Svilar a réalisé des performances convaincantes de manière constante pendant le règne de De Rossi, selon Evangelisti.

De Rossi compte neuf victoires, trois nuls et deux défaites en 14 matchs en tant qu'entraîneur-chef de la Roma. La dernière partie de la saison sera très exigeante pour les Giallorossi qui affronteront leurs rivaux directs l'Atalanta, Naples, la Juventus, Milan et la Lazio en Serie A.

La rencontre avec leurs rivaux de la ville aura lieu samedi prochain, avant le match aller des quarts de finale aller de la Ligue Europa avec Milan à San Siro.

Soyez sympa! Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Billets Collecteur de kits