Leandro Paredes l'admet Rome adorent se compliquer la vie après un retour gagnant Sassuolo. « Si nous ne souffrons pas, cela ne compte pas ! »

Les Giallorossi ont réalisé une nouvelle victoire de retour, confirmant leurs réactions impressionnantes aux revers de la seconde période.

Matheus Henrique avait donné l'avantage à Sassuolo, mais Daniel Boloca a vu rouge pour un tacle sur Paredes après 62 minutes.

Le remplaçant Rasmus Kristensen a transformé le match, remportant d'abord le penalty transformé par Paulo Dybala, puis voyant sa frappe capricieuse dévier énormément Ruan Tressoldi pour boucler dans le coin le plus éloigné.

«C'était très important pour nous. Il paraît que si on ne souffre pas, ça ne compte pas ! Nous avons bien joué, malheureusement nous avons concédé un but auquel nous ne nous attendions pas, mais nous avons renversé la situation pour les points", a déclaré Paredes à DAZN.

« Il y a toujours la faim, malheureusement nous avons tendance à atteindre les phases finales en souffrant et sous pression. Nous avons de nombreux aspects à améliorer et nous y travaillons.

Ce n'est pas un hasard, puisque la Roma a marqué 13 buts dans les 15 dernières minutes de ses matchs de Serie A cette saison.

Les retours leur ont également permis de récolter sept points supplémentaires dans des situations de retard.

José Mourinho s'était plaint après le match nul 1-1 de la Ligue Europa contre le Servette que certains joueurs de la Roma étaient trop "superficiels" et n'avaient pas tout donné dans les deux tournois.

"Je pense que nous essayons tous de nous donner à 100 pour cent et que nous devons continuer à travailler pour continuer à nous améliorer", a assuré Paredes.

« Dès le premier jour de mon arrivée, tout le monde m'a donné la confiance dont j'avais besoin après une année difficile à Juventus. L'entraîneur a confiance en moi aussi et cela signifie beaucoup.

Soyez sympa! Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Billets Collecteur de kits