Il y a eu une controverse autour du but de l'Olympiacos qui a remporté la finale de la Ligue de conférence, mais Fiorentina les joueurs étaient également coupables de s’arrêter pour se plaindre plutôt que de se concentrer sur le jeu.

Le trophée a été décidé lors du 116th minute, en pleine prolongation à Athènes, lorsque le meilleur buteur du tournoi, Ayoub El Kaabi, s'est placé devant Luca Ranieri pour hocher la tête au premier poteau.

Juste avant, un premier centre avait été découpé par Nikola Milenkovic, qui semblait être victime d'une faute d'El Kaabi.

L'arbitre, Artur Soares Dias, a porté le coup de sifflet à ses lèvres comme pour accorder un coup franc, puis a changé d'avis.

Les joueurs de la Fiorentina Alfred Duncan, Rolando Mandragora et Ranieri avaient tous les bras écartés pour se plaindre auprès de l'officiel qu'aucun coup franc n'avait été accordé.

Alors que le mouvement se poursuivait, un autre centre de Santiago Hezze arrivait et El Kaabi prenait le dessus.

Il y a eu un très long contrôle VAR avant que le but ne soit accordé, mais ce n'était que pour un hors-jeu potentiel et pas la faute possible sur Milenkovic.

Même si la Fiorentina peut certainement affirmer qu'il aurait dû s'agir d'un coup franc, elle n'a pas réussi à jouer jusqu'au coup de sifflet et a coupé le deuxième centre, plus dangereux.

Olympiacos 1-0 Fiorentina (ap)

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *