Juventus Le directeur Cristiano Giuntoli assure qu'il n'y a "pas de précipitation" pour les transferts et laisse entendre que Max Allegri pourrait "atteindre 600 ou 700" matchs pour le club avant le quart de finale de la Coppa Italia de ce soir avec Frosinone.

Il débutera au stade Allianz Juventus de Turin à 20.00hXNUMX GMT.

Vous pouvez suivre toute la construction et l'action au fur et à mesure sur le LIVEBLOG.

Le vainqueur sera désigné ce soir, que ce soit après 90 minutes, prolongations ou même tirs au but, et affrontera Lazio en demi-finale aller-retour.

"La Coppa Italia est une compétition très importante qui nous tient à cœur", a insisté Giuntoli sur Mediaset.

"C'est un match délicat, Frosinone pose des problèmes à tout le monde et a également impressionné en Coppa."

C’est un euphémisme, tant l’équipe d’Eusebio Di Francesco a écrasé Naples 4-0 au Stadio Diego Armando Maradona en huitièmes de finale.

"Chaque match est un test, il pourrait nous permettre d'atteindre la demi-finale et de renforcer encore la confiance du groupe."

Il représente également les 400th match sur le banc de la Juventus pour l'entraîneur Allegri, alors pourrait-il même atteindre 500 dans ce club ?

"Même 600 ou 700, il n'a pas de limites", répond le réalisateur.

Inévitablement, Giuntoli a été interrogé sur la fenêtre de transfert de janvier, d'autant plus que la Juve détournerait l'approche de Naples pour Udinese milieu de terrain Lazar Samardzic.

« Nous sommes satisfaits de l'effectif à notre disposition et n'avons pas de besoins particuliers à couvrir. Nous évaluerons d’éventuelles opportunités, mais jusqu’à présent, il n’y en a pas eu.

Un milieu de terrain pourrait être nécessaire pour combler le vide laissé par Paul Pogba et Nicoló Fagioli, tous deux suspendus en raison de problèmes hors du terrain.

« Nous verrons s'il y a les bonnes conditions, tant économiques que footballistiques. La fenêtre est encore longue, nous ne sommes pas pressés.

"Cette équipe se porte très bien, alors gardons les pieds sur terre et continuons à travailler, puis nous verrons où nous en sommes à la fin de la saison."

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *